. .
ء ѡ l'Adhsion au Forum ne signifie pas seulement le registrement, mais plutt contribuer l'enrichissement et le dveloppement
 
 


 
Rechercher
» 
11/12/2012, 13:39  Zakaria El Youssfi

» 
26/11/2012, 12:19  boussik

»  ( 2 )
30/8/2012, 08:25  

»  :
11/12/2011, 11:48  gandal

» 
2/8/2011, 05:08  

» 
8/1/2011, 07:16  abdelillah haimani

» 
7/1/2011, 14:15  

» 
9/12/2010, 07:42  soukaina el aalaoui

»  :
14/10/2010, 02:49  souihi

» Rsum de la nouvelle raliste "La Ficelle"
22/9/2010, 02:51  touzani63

» 
25/4/2010, 13:25  

» conseil
27/3/2010, 17:22  hassan

» resume de le derniere jour d'un coname'
27/3/2010, 17:19  hassan

» resume de antigone
27/3/2010, 17:16  hassan

» resume de la boite a merveilles
27/3/2010, 17:14  hassan

:
:
:: 

 | 
 

 La littrature maghrbine

         
89khaldoun
Modrateur
Modrateur
avatar

: 195
: 63
: 06/05/2007

: La littrature maghrbine   3/12/2007, 08:20

La littrature maghrbine en franaise

La littrature, c'est raconter la vie, ses faiblesses, forces, vnements, troubles et pulsions.
L'me humaine a toujours besoin de faire blouir les mots, de faire bouger et rendre vivants les diffrentes formes de littratures : prose , posie ,essais , thtre , nouvelles ...en dfinissant l'humanit en toutes ses extrmits .
Ecrire, c'est parler de soi, ou des autres, par le biais du style, des mots ; c'est une faon de penser. Certes, crire c'est aussi traverser une foule de principes, de rgles, d'usages et de coutumes.
Ecrire, c'est d'abord affronter un mode d'expression normatif, faire revivre les premires contraintes de l'ordre, celles de la grammaire, du plan et de l'orthographe.
Ecrire, c'est laisser un relief de sa propre culture.
Ecrire, c'est se retrouver seul avec soi mme, avec ce que l'on veut transmettre d'autres, mais qui impose d'abord une confrontation silencieuse, en double communication : avec soi mme et avec autrui.

La littrature englobe souvent plusieurs cultures, en un seul style d'criture, comme c'est le cas de la littrature maghrbine en langue franaise.
Dans la littrature maghrbine, le pluriel s'impose toujours. Il existe en effet un vaste ensemble de textes qui ont en commun de procder du Maghreb, mais selon des principes de filiation trs divers comme le lieu de naissance des crivains, le lieu de dissmination des traditions orales, la participation un imaginaire spcial de l'Afrique du Nord , l'insertion dans une production et une circulation littraire centres au fond du Maghreb etc.
Cette pluralit est bien manifeste par le large espace d'tudes et d'anthologies parues en franais sur la littrature du Maghreb .
On remarque, certes, que cette littrature se compose de " Maghreb " et de " langue franaise ", deux univers culturels qui se rencontrent, se confrontent et s'enrichissent.
C'est le lieu des ouvertures, des mentalits, et des mtissages culturels, le lieu des ouvertures et accs offerts par la langue trangre : le franais .
D'un point de vue historique gnral, on constate qu'il existe des littratures maghrbines depuis 1945, on voit aussi une sparation nette entre trois ensembles de textes, et en mme temps leur permabilit aux frontires littraires. C'est partir des relations politiques et diplomatiques avec la France que l'on peut distinguer ces trois types de mouvements littraires :
les littratures enracines dans les cultures nationales qui, par le choix de la langue d'criture (arabe classique , ou dialectale, et berbre ) , chappent fortement l'influence franaise.
les textes crits ayant le Maghreb comme sujet fondamental, s'inscrivant dans une logique coloniale, crits par des franais, pour un public franais .
la littrature maghrbine d'expression franaise : produite par des crivains se rclamant d' une identit maghrbine., Cette littrature a d'abord - au moment des combats pour l'indpendance vis un public plutt franais, dont il fallait gagner la confiance, pour la bonne cause de la libration du Maghreb. Aujourd'hui, elle est devenue classique par sa participation aux programmes scolaires maghrbins, elle a survcue a l'arabisation des trois principaux Etats du Maghreb : Maroc ; Algrie, Tunisie, et s'adresse maintenant vers un public maghrbin plutt que franais, installant un nouveau dialogue intellectuel et culturel entre les deux rives de la Mditerrane .

Les auteurs se servent du franais en tant que Maghrbins, parce que l'histoire de leurs pays l'a voulu ainsi.
Le franais est la deuxime langue officielle dans tout le Maghreb, elle s'apprend l'cole, au lyce, l'universit. Les gens parlent le franais, l'entendent la tlvision la radio, bref, le franais est partout, mme dans les administrations.
Par ailleurs, il existe des auteurs nouveaux, qui connaissent l'arabe et crivent aussi bien en arabe qu'en franais. D'autres, dominent mieux le franais que l'arabe et prfrent donc s'exprimer en franais .
Du reste, la langue franaise leur ouvre une audience plus large que l'arabe, surtout pour les crivains publis par de grands diteurs parisiens.

Quelques tmoignages des auteurs Maghrbins :

"L'crivain est un homme solitaire . Son territoire est celui de la blessure : celle inflige aux hommes dposdes " ; crit TAHAR BEN JELLOUN .
Cet crivain est oppos au fait de n'avoir qu'une seule langue, il dit : " Le bilingue offre l'avantage d'une ouverture sur la diffrence ".
Un autre crivain marocain , Abdullah Najib REFAIF , dit que le jugement fait aux crivains marocains de langue franaise " ne se repose souvent sur aucun jugement capable de rsister l'analyse " . Par ailleurs , il a affirm que " la littrature marocaine n'aura pas ses repentis comme c'est la cas en Algerie , ou Rachid BOUDJEDRA s'emmle les lettres et patauge dans la semoule litteraire , entt comme un escargot . Mais qui prend encore BOUDJEDRA au srieux ? "(1)
Salah GARMADI , linguistique , disait au cours d'un dbat sur le bilinguisme en Tunisie : " je l'avoue, c'est par l'intermdiaire de la langue franaise que je me sens le plus libr du poids de la tradition, c'est l que le poids de la tradition tant le moins lourd, je me sens le plus lger " (2)
Abdelaziz KACEM est profondment lui mme, en crivant en arabe, tandis qu'crire en franais est " source de dchirement ", mais " jamais de reniement ". Il adapte le franais comme " un butin de guerre ".
Moncef GHACEM dit que le franais est historiquement assum : " je l'utilise car il a la capacit de traduire pleinement mon actuelle ralit spcifique d'arabe, de maghrbin, de tunisien (...) , j'cris en franais sans pour autant me couper de la ralit vivante de mon peuple " (3)

Des points de vue diffrents les uns des autres, selon une logique historique, mais aussi politique, o la langue franaise se manifeste comme une langue de littrature pour des crivains qui ont vcu une certaine priode de leur pays, pays qu'ils racontent chacun avec leurs prdispositions la langue franaise et sa culture.

Les positions des crivains pris individuellement sont une chose, mais l'opinion gnrale et sociale, et la politique de chaque pays du Maghreb en est une autre.
Dans les dbats de critique, on a souvent l'impression que la passion prend le pas sur la srnit : conflits refouls, attirance, rpulsion, dsirs camoufls... sont tous en jeu dans les relations avec l'ex colonisateur que l'on voit toujours travers la langue qu'est le franais.
Certes, le Maghreb a subi des changements sociaux trs importants ; des rvolutions sont en cours dans les mentalits et dans les diffrentes faons de voir le monde. Des interrogations s'imposent sur l'ouverture de la langue arabe vers le monde, telle qu'elle est conue et enseigne.
Le dsir de devenir une socit laque, les rponses des discours gouvernementaux face la monte de dsirs nouveaux selon les milieux sociaux, tout cela demande une adaptation. Le fait de transmettre un monde arabe, musulman, qui a certes une histoire et une culture ; une autre langue franaise, videmment, ne peut que faire revivre et immortaliser une civilisation arabe qui saura dfier touts les temps .


Hafsa Benmchich

http://ecrits-vains.com/points_de_vue/hafs_benmchich.htm
    
http://lyckhaldou.maktoobblog.com
 
La littrature maghrbine
          
1 1
 
-
» La littrature maghrbine
» LITTERATURE NEGRO-AFRICAINE

:
 ::  ::  :: 2 -